Suisse Romande

Actualité

Vient de paraître


Le livre «De 3 à 6 ans en accueil collectif»


 

De 3 à 6 ans en accueil collectif.

de Raymonde Caffari-Viallon, Agnès Rákóczy et Clélia Vandenberghe


Les enfants de trois à cinq ans forment le groupe des «grands»dans nos lieux d’accueil. Entre les bébés et les écoliers, quelle est la pédagogie mise en œuvre pour ces enfants? Quelles sont ses spécificités ?Les auteures de cet ouvrage ont observé la réalité du terrain dans plusieurs institutions. Leur analyse se base sur la confrontation du vécu des enfants avec les principes piklériens bien connus, comme l’activité autonome ou la relation investie entre l’adulte et l’enfant.S’en dégage une image nuancée de la réalité de nos lieux d’accueil.Oui, il y a bien une pédagogie spécifique à ce groupe d’âge avec ses forces et aussi ses faiblesses. On trouvera dans cet ouvrage de quoi alimenter et soutenir la réflexion des équipes et ajuster au mieux l’action éducative à chacun des enfants.


  • Raymonde Caffari-Viallon, pédagogue, professeure honoraire de la Haute École de travail social et de la santé (HETSL), Lausanne.

  • Agnès Rákóczy, conseillère pédagogique à Partenaire enfance et pédagogie (PEP),chargée de cours à la Haute École de travail social et de la santé (HETSL), Lausanne, formatrice de l’Association Emmi Pikler-Lóczy Suisse.

  • Clélia Vandenberghe, psychologue clinicienne et psychothérapeute, formatrice de l’Association Emmi Pikler-Lóczy Suisse.


Vous pouvez commander cet ouvrage, qui est au prix de 22 CHF plus les frais d'envois, en nous écrivant à pikler@bluewin.ch

 

Newsletter Pikler CH

Vous souhaitez vous tenir au courant des actualités de notre association, des manifestations et autres nouvelles passionnantes… n'hésitez pas à vous inscrire à notre Lettre d'information Bi annuelle.

Inscription à notre Lettre d'information


 

Toxique, la crèche?


Raymonde Caffari, pédagogue et membre d'honneur de notre association, réagit à deux articles parus dans les éditions de «24 Heures» du 18 avril 2022: Une étude fait un lien entre crèche et comportement négatif de Florent Quiquerez et du 19 avril 2022: «Les crèches rendent les enfants violents? Pas si simple» de Benjamin Pillard.


Retrouvez le texte sur le lien ici

 

Grande Journée de Formation

Jungle ou nid douillet? La crèche pour les plus petits


a eu lieu le samedi 7 mai 2022 à la HETSL,




 

Saviez-vous que l'approche piklérienne inspire également des professionnels qui travaillent auprès de personnes âgées?

Agnès Rakoczy, Antoinette Genton-Trachsel et Alexandre Lambelet ont rédigé l'article: "Le soin, support de la relation avec les personnes âgées : l'expérience piklérienne". Cet article interroge les apports possibles de l'approche Pikler dans les soins en établissements médico-sociaux. Sur la base d'une expérience menée au Home Les Charmettes à Neuchâtel, il montre combien cette approche questionne la manière dont les soins et l'accompagnement des actes de la vie quotidienne sont pensés et peuvent être réalisés, encourageant à penser ces activités non pas comme des nécessités fonctionnelles mais relationnelles.


Auteurs: Agnès Rakoczy, Antoinette Genton-Trachsel, Alexandre Lambelet


Références: Rakoczy, A., Genton-Trachsel, A. & Lambelet, A. (2019). Le soin, support de la relation avec les personnes âgées : l'expérience piklérienne. Angewandte GERONTOLOGIE Appliquée, 4(1), 12-14.


 

DE L’EFFET DU PORT DU MASQUE CHEZ L’ADULTE SUR LE DÉVELOPPEMENT DE L’ENFANT

Certains se sont inquiétés de l’effet, sur le bébé à la crèche, des visages masqués penchés sur lui. Qui sait ?S’est-on informé de ce qui se passe pour les nombreux petits enfants dont la mère porte un voile qui ne découvre que les yeux ? Ne sous-estimons pas la capacité des tout petits à se saisir de l’ensemble des signes que l’adulte lui offre et d’y trouver un support suffisant pour un développement sain.


L’article intitulé « De l’effet du port du masque… », à notre avis très alarmiste. Dans le cadre familial, les visages sont nus. A voir ici


 

Nouvelle présidente de l'association

Les participantes à l’Assemblée générale du 19 mai 2021 ont élu Madame Annelyse Spack nouvelle présidente de l’association Emmi Pikler Suisse. Elle remplace la présidente sortante Madame Paola Biancardi.


L’assemblée a également réélu la vice-présidente Madame Karin Giabbani et la trésorière Madame Françoise Curchod.


Annelyse Spack a enseigné plusieurs thématiques autour de l'enfance pendant de nombreuses années à la Haute école de travail social à Lausanne, et s’est activement consacré à la recherche dans ce domaine. Elle a eu, pendant sa carrière professionnelle, l’occasion de diriger deux crèches-garderies. Elle s’est toujours intéressée à l’approche Pikler, notamment en participant à plusieurs Symposiums à Budapest où elle a présenté des travaux autour de la méthodologie de l’observation et l’attention à avoir auprès des enfants. Elle a également suivi une semaine d’observation à l’institut Pikler Loczy à Budapest et suit depuis longtemps les activités de l’Association Emmi Pikler Loczy Suisse.


 

Vous portez un masque ? Voilà qui peut vous intéresser...


«Il faut réaliser cela : si vous n'aimez pas votre tête - imaginons que vous êtes triste ou déprimé - , le bébé la captera quand même via ses organes sensoriels, sa vue ou lorsqu'il vous touchera le bout du nez. Il la percevra et l'incorporera dans ses limites et ses».

J-F. Chicoine, Le Bébé et l'eau du bain

Montréal, Québec Amérique, 2006


 

Et si nous regardions le coronavirus sous un autre angle ?









C apacité à s’adapter à des situations imprévues

O ptimisme dans le futur, trouver les ressources pour faire face aux problèmes qui peuvent se poser

R éagir positivement aux comportements divers que l'enfant nous manifeste

O bservation nécessaire pour être au plus près des besoins de chaque enfant

N écessité du travail d’équipe et du soutien des supérieurs hiérarchiques

A voir le sens de la remise en question, pouvoir toujours se positionner du côté de l'enfant

V eiller au bien être de chaque membre de la collectivité : enfants-parents-collègues

I nterroger ses actions pour vérifier si elles sont en adéquation avec les attentes de chacun

R épondre aux différentes sollicitations

U nis dans un projet commun, dans une vision à long terme

S ’occuper de soi, sentir ses propres besoins et les partager.


Paola Biancardi


 

Jean-Jacques, reviens!

«…Vous les contrariez dès leur naissance. Les premiers dons qu’ils reçoivent de vous sont des chaînes … Ils ne trouvent qu’obstacles à tous les mouvements dont ils ont besoin. Plus malheureux qu’un criminel aux fers, ils font de vains efforts, ils s’irritent, ils crient…» «Placez-le dans un grand berceau… où ils puissent se mouvoir à l’aise et sans danger. Quand il commence à se fortifier, laissez-le ramper par la chambre…»


Jean-Jacques Rousseau, 1762


Corona m’assignant à résidence, je fais de fréquentes promenades dans mon quartier. Je croise des parents bienveillants qui aèrent leur bébé. Pour cela, ils utilisent une variété de poussettes qui ont pour caractéristique de coincer le petit, soigneusement ficelé, en sécurité. Dans le meilleur des cas, il dort… Je rêve de landaus anglais (introduisez ces deux mots dans Google, vous verrez). Et je m’interroge: pourquoi ce confinement, ce ligotage? Je sais, c’est pour pouvoir mettre facilement l’appareil dans la voiture ou dans l’ascenseur. Pour transporter commodément le précieux fardeaux. Ces poussettes, dont on pourrait légitimement penser qu’elles sont faites pour les bébés, sont pensées pour les adultes. Je les déteste (les poussettes, pas les adultes).

Depuis 258 ans, rien n'a changé, hélas...


Raymonde Caffari


 

Prix Pikler 2018

Notre pédagogue lausannoise, Raymonde Caffari-Viallon s'est vu attribué cette année le Prix Pikler 2018, quel honneur et quelle joie !

Merci à Annelyse Spack pour son témoignage :

"Le séminaire bat son plein, l'auditoire du Centre de conférences de Villanyi ut est bondé ; en fin de journée de ce mercredi 4 avril, Raymonde Caffari et Valéria Kiss vont recevoir le Prix Pikler 2018.


Rappelons que recevoir ce prix est un grand honneur, qu'il a été décerné pour la première fois à Geneviève Appell, en 2014, pour l'ensemble de son oeuvre.


Mais revenons à ce moment si particulier.

Anna Tardos est sur scène, elle s'adresse, tout en sortant le Prix Pikler de sa boîte (il s'agit d'une photo d'enfant en mouvement, gravée sur un support en métal), à la lauréate, Raymonde Caffari. En lisant le texte préparé pour cette occasion, elle dira : "Raymonde Caffari, avec son savoir solide, avec sa personnalité calme et son dévouement aux autres, a grandement contribué au développement et aux succès des Associations en Suisse et aussi sur le plan international et pour la Fondation publique Emmi Pikler ; ses recherches et son oeuvre pédagogique, son engagement pour la reconnaissance et la diffusion des idées piklériennes sont considérables". Elle ajoutera, en allant chercher le bouquet de fleurs caché derrière le grand rideau noir, un mot plus personnel : "Raymonde, derrière tous tes mots, il y a ton activité continuelle pour améliorer la vie des petits enfants...".


Raymonde Caffari remet délicatement ses mèches de cheveux derrière son oreille, s'adresse à Anna Tardos et à la salle, dira qu'elle est très honorée par ce prix, évoquera sa mère, ses filles et ses petites-filles, ses amies et ses amis, avec calme, avec un ton chaleureux, comme elle sait si bien le faire.


La fin de la cérémonie approche, Raymonde Caffari et Anna Tardos sont émues ; nous aussi." A.S.


 

Article sur Raymonde Caffari (24h du 28.11.2017)

"L'ancienne petite fille milite pour que les enfants jouent"


Raymonde Caffari, membre fondatrice de notre association et membre d'honneur. Un grand merci à elle !

 
 
 
Association Emmi Pikler Lóczy Suisse
Login
Création site Internet